Aristotel impossibility

 

2012 – 2013

Acier.

Dim. : environ 600x250x200cm

 

Douter d’Aristote, serait douter d’un des fondements de base de nos démocraties et culture(s) Européenne.

La pièce proposée est en adéquation sur de nombreux points avec l’appel à projet.

Tout d’abord, elle questionne la fatalité, l’absurde disparition subie par nos sidérurgies. Cette disparition est aussi absurde que la fulgurante montée de la demande et de la consommation d’acier dans le monde.

L’œuvre ne questionne pas uniquement la disparition de nos sidérurgies, qui ont été le cœur du développement industriel et culturel de l’Europe depuis le 19éme, mais également le hold-up organisé de notre savoir faire.

De plus, cette pièce par son caractère sans « fin »(**) dans l’espace mais également par son aspect de remise en cause de la fatalité serait à mon sens un questionnement sur l’engagement politique qui a été entrepris pour la sauvegarde de la sidérurgie.

L’œuvre a également l’avantage d’avoir été étudiée avec un sérieux irréprochable.

Elle serait réalisée (en acier corten) par une entreprise de la région Liégeoise à la pointe de la technologie dans le travail sur l’acier. Après montage la pièce mesurerait environ 6 x 2.5 x 2m.

*Johannes Müller (1436-1476)

**La pièce pourrait être prolongée indéfiniment dans l’espace, jusqu'à le remplir à 99%.

CONTACT :

4000 Liège

Tel: 0478.441041

Email: mp@bruumarchitecture.be

CONTACT US:

    Vos informations ont bien été envoyées !